Les CM1/CM2 à l’Ecole du jeune spectateur

Ce projet, proposé conjointement par la communauté de communes Agglo Pays d’Issoire et la Ligue de l’Enseignement, se déroule sur l’année scolaire. Il s’agit d’aiguiser le regard des jeunes élèves lorsqu’ils sont face à des œuvres d’arts, en particulier lorsqu’elles appartiennent au genre du spectacle vivant. Ainsi, ils apprennent progressivement à observer ce qu’ils voient, ce que cela peut signifier pour l’auteur, et ce qu’on peut ressentir en tant que spectateur. Ils découvrent également les métiers variés liés au spectacle vivant, dont beaucoup sont souvent cachés aux yeux des spectateurs.

En ce mois de décembre, les élèves ont tout d’abord reçu en classe la visite de Florent LABARRE, médiateur culturel de la Ligue de l’Enseignement 63. Son travail, il l’explique aux enfants : « Je ne suis pas là pour faire de vous des spectateurs. Pour cela, vous n’avez pas besoin de moi, vous l’êtes déjà. Je suis là pour vous faire devenir des SUPER-spectateurs ! » Il entend par là les aider à mieux comprendre le monde du spectacle.

Il déroule ainsi la présentation de différents types de présentations : mime, cirque, opéra, marionnettes… ainsi que des lieux de représentation tous plus insolites les uns que les autres. Par exemple, serait-il possible de faire un spectacle dans une salle de classe ?

Tout à fait ! Et ceux qui en doutaient en ont eu confirmation rapidement, car le lundi suivant…

Les élèves découvrent, à leur arrivée le matin, des malles, des caisses en bois, des objets sous des bandes de tissu, positionnés à divers endroits dans la classe… Ils s’installent comme tous les jours, avant d’entendre frapper à la porte quelques minutes plus tard. Un homme en costume se présente : Aliester de Naphtalène. Il est collectionneur et vient présenter ses objets aux élèves. Sont-ils d’accord ? Evidemment !

Et c’est ainsi que le comédien embarque les élèves dans un voyage magique au pays des contes, à partir d’une collection de chaussures appartenant à des princesses célèbres. De Cendrillon à la Belle au Bois dormant, de la petite sirène à l’ogresse du Petit Poucet, il devient difficile de savoir où s’arrête la réalité et où commence le conte…

Les élèves admirent le travail plastique des œuvres présentées, et sont, il faut le dire, impressionné par cet Aliester qui semble venir d’un autre temps…

Un moment d’échange est prévu en fin de spectacle pour que les élèves puissent donner leur ressenti, poser des questions au comédien. Ce dernier en profite pour donner son vrai nom, non sans une pointe d’humour : « Je m’appelle Gingolph Gateau. C’est un nom étrange, mais cette fois-ci, ce n’est pas une histoire ! »

On se rend vite compte que les élèves ont été happés par la magie du spectacle, car les questions laissent penser qu’ils aimeraient bien que les princesses dont il est question aient existé pour de vrai…

Un deuxième spectacle est prévu plus tard dans l’année, pour approfondir le travail entamé. Ce dernier se clôturera le 11 juin prochain par la restitution devant les parents d’une « comédie musicale » réalisée par l’ensemble des classes de l’école, fruit d’un travail pluridisciplinaire mené sur l’année.

L’école du Centre tient à remercier l’Agglo Pays d’Issoire et la Ligue de l’Enseignement pour la mise en œuvre de ce projet riche, ainsi que la DRAC AURA pour son soutien financier, qui permet ces partenariats.